Ensemble face au terrorisme

Empreinte de vie : l'art au-delà de la barbarie du terrorisme

Depuis 2010, l’artiste plasticien Olivier Terral développe des créations-empreintes ayant vocation à laisser une trace multidimensionnelle. D’abord dédiée aux malades hospitalisés, cette démarche créative permet, à travers la création d’un autoportrait réalisé à partir de leurs propres empreintes digitales, de se questionner sur l’empreinte laissée sur soi par la maladie, sur la trace qu’on laissera soi-même aux autres, et d’évoquer des questionnements plus profonds sur la vie et la mort. En outre, cette réalisation permet de sortir de la passivité dans laquelle la maladie a brutalement projeté le patient.

Cette approche artistique a trouvé une résonnance tout aussi singulière auprès des victimes marquées à jamais par la violence de l’attentat. Avec le soutien de l’association Life for Paris, Olivier Terral a coordonné la production d’une œuvre collective réalisée progressivement, au gré des rencontres organisées au sein du Baromètre, lieu régulièrement fréquentée par un certain nombre de victimes du 13 novembre 2015, en plein cœur du 11ème arrondissement, ou d’autres évènements commémoratifs.

La réalisation de cette œuvre offre la possibilité de fédérer toute une communauté, victimes et non victimes, dans le but de construire un message collectif et positif, de démontrer que les personnes blessées continuent à vivre et à construire ensemble sans renier ce qui les a marqué à vie, et d’inviter chacun à se questionner sur l’empreinte laissé par l’attentat : afin que l’art ait le dernier mot sur la barbarie.

Le tableau final, de 2m x 2,43m, sera découpé en 6 sous-tableaux qui circulent et composeront l'œuvre finale.

Durée du projet

24 mois

Contribution de la Fondation de France

5 000 euros