Le musée des confluences à Lyon

En Région

Education : explorer les possibles, renouveler les pratiques

 

>Dans le cadre de sa campagne ISF, la Fondation de France Centre-Est a choisi de proposer aux donateurs de son territoire de participer au financement de son programme « Education ». Une conférence de presse dédiée à cette cause prioritaire a été organisée le 7 avril 2016, dans les locaux de la fondation. 

150 000 jeunes quittent chaque année le système éducatif sans diplôme et parmi eux, près de 40 000 dès le collège. Sans qualification et ne maitrisant pas les savoirs fondamentaux, ces jeunes sont rapidement confrontés au chômage et à la précarité. Engagée aux côtés du Ministère de l’Education Nationale depuis 2010 contre le décrochage scolaire, la Fondation de France a choisi de consacrer son action sur la période charnière que constitue le collège pour lutter contre ce phénomène.
 
Le 7 avril dernier, Anne Bouvier - la responsable du programme Culture et Education de la Fondation de France - ainsi que 3 porteurs de projets soutenus dans le cadre de ce programme étaient présents pour témoigner du soutien qu’apporte la Fondation de France aux acteurs engagés pour cette cause. Ouvrir l’école sur son environnement en les initiant à la voile, adopter des pédagogies alternatives pour favoriser leur bien-être et s’adapter à leurs besoins, remobiliser les jeunes autour d’un projet professionnel… autant d’initiatives qui permettent de redonner aux jeunes le goût d’apprendre :

Projet E.S.P.O.I.R. : Espace Personnel d’Orientation, d’Insertion et de Remobilisation

Témoignage d’Irène Martin, proviseure du LYCEE ALFRED DE MUSSET │VILLEURBANNE
Soutenu par la Fondation de France en 2014 et 2015 à hauteur de 21 000 euros
 
Au cœur du bassin de formation Lyon Nord-Est, le Lycée Alfred de Musset développe depuis deux ans un dispositif innovant destiné aux jeunes "décrochés" du système scolaire. En partenariat avec le rectorat et la ville de Villeurbanne, le projet ESPOIR vise à remobiliser les jeunes sans diplôme ni qualification, grâce à un accompagnement personnalisé et à la mise en place d’actions collectives. Repérés et orientés par le CIO, la mission locale, la MLDS (Mission de lutte contre le décrochage scolaire) et par les réseaux des partenaires éducatifs et sociaux locaux, ces jeunes âgés de 16 à 21 ans cumulent des difficultés d’ordre social, affectif et familial. Il s’agit de leur redonner confiance en eux et de leur donner les clés pour qu’ils puissent envisager l’avenir plus sereinement.
 

Atout Voiles : Naviguer au féminin

Témoignage de Philippe Gondard, professeur d’EPS du COLLEGE ELSA TRIOLET │VENISSIEUX
Soutenu par la Fondation de France en 2010 et 2011 à hauteur de 3 000 euros
 
Le Collège Elsa Triolet est situé dans l’un des quartiers du grand ensemble des Minguettes de la ville de Vénissieux, qui connaît des difficultés d’ordre social et économique. Dans ce contexte, le collège a choisi de bâtir son projet éducatif autour des activités sportives. Depuis 2010, l’association sportive développe ainsi le projet « Atout voiles » afin de proposer aux collégiennes la découverte d’une activité et d’un milieu nouveau pour elles. 12 collégiennes suivent chaque année un parcours d’ateliers d’initiation à la pratique de la voile, ce qui leur permet de sortir du cadre du quartier, de développer leur esprit d’initiative, de prendre des responsabilités et d’être autonomes. Cet apprentissage se finalise par un stage de navigation en mer, lors duquel chacune des jeunes filles assume ses responsabilités. Le projet en est aujourd’hui à sa sixième édition.
 

Réconcilier les jeunes avec l’institution scolaire

Témoignage de Martine Besson, enseignante documentaliste du Lycée Horticole Pressin │SAINT-GENIS-LAVAL
 
Le Lycée horticole Pressin accueille en classe de 4ème et 3ème à projet professionnel des jeunes en difficultés scolaires, présentant parfois des troubles spécifiques de l’apprentissage. Constatant que ces élèves rencontraient des difficultés à aller au bout de leur formation et à se projeter dans l'avenir, l’équipe pédagogique a décidé de mettre en place un dispositif de formation sécurisant et adapté à leur profil, afin de prévenir la fracture scolaire. Elle établit ainsi avec eux une progression pédagogique adaptée à leurs besoins et leurs souhaits et aménage l’emploi du temps hebdomadaire selon leurs rythmes biologiques afin de diminuer l’absentéisme. En complément, une personne assure un travail d’aide, d’écoute et de soutien. Des ateliers cirque, chant et écriture sont également organisés durant l’année scolaire par des intervenants extérieurs pour que les élèves s’initient à différentes pratiques culturelles.
 

> Télécharger le diaporama de présentation