Des militants d'ECOLOC déchargent un camion

Lauriers 2017

ECOLOC : un nouveau souffle pour la vallée

Pour dynamiser la vallée de la Méouge, dans les Hautes-Alpes, et rompre son isolement, l’association Ecoloc se mobilise et recrée des activités variées dans un bâtiment abandonné.

Stopper la désertification

La mobilisation commence il y a déjà plusieurs années. Réunis dans un collectif, quelques habitants de la vallée de la Méouge, entre Gap et Digne-les-Bains explorent toutes les pistes possibles pour redynamiser ce territoire, victime de désertification. Les commerces ferment les uns après les autres, les familles quittent la vallée,… Même les infrastructures touristiques battent de l’aile. Les 800 habitants de cette région essentiellement agricole cherchent à recréer du lien social et générer de nouvelles ressources économiques. Lors d’une réunion du programme « Hors-Piste » de la Fondation de France et destiné à dynamiser les territoires isolés, le collectif prend conscience de la nécessité de se constituer en association pour structurer leur démarche et obtenir de l’aide. Ecoloc naît ainsi en 2014, avec la volonté de créer une « maison commune », pierre angulaire de leurs activités.

Un centre de loisirs repensé

Ecoloc jette son dévolu sur l’ancien centre de loisirs de la Méouge, alors fermé depuis 5 ans. Objectif : en faire un lieu central de la vallée, proposant activités et services aux habitants mais aussi aux touristes. Une épicerie solidaire pour remplacer la superette disparue, une salle de sports pour l’école, la mise à disposition d’une machine à laver et d’une photocopieuse,… Un lieu de rencontre et de partage. Sorties scolaires pédagogiques, séminaires ou encore soirées sont organisés dans les locaux.

Twitter Card de l'association ECOLOC, laurier 2017.

Projets variés

Ecoloc espère maintenant pouvoir racheter l’ancien centre de loisirs. Les propriétaires ont donné leur accord, reste à collecter les fonds nécessaires. Un plan de financement est à l’étude. Rapidement, l’association espère pouvoir proposer des hébergements aux touristes, dans une logique sociale et solidaire. Au-delà de la trentaine de bénévoles, le projet mobilise toute la vallée qui se réjouit de ce renouveau d’activité et de cette rupture d’isolement. Trois emplois aidés ont pu être crées et les idées ne manquent pas pour offir de nouveaux services dans cet espace collectif.

Cécile Clozel, présidente de l'association

« Nous ne pouvions pas rester impuissants face à la désertification de notre vallée. Les solutions simples et concrètes mises en œuvre apportent un nouveau dynamisme. Nous espérons attirer un tourisme social, sensible aux circuits courts et à la solidarité, pour pérenniser nos activités  »

Logo des lauriers 2017.

Un projet exemplaire

Le projet de ECOLOC a été financé par la Fondation de France dans le cadre du programme des Dynamiques territoriales.

Il a été récompensé d'un Laurier régional en mai 2017.