Portrait de Laurent Bila-Kulumbu.

Vulnérabilité & précarité

Dynamique informatique

Laurent Bila-Kulumbu

Né à Kinshasa, Laurent Bila-Kulumbu entame des études de médecine. Il émigre en France en 2011. Ce fils d’enseignant s’est toujours intéressé à l’informatique. A Paris, il se forme sur le tas, en discutant avec des amis, en surfant sur Internet, en tchatant sur les forums des sites spécialisés.
Il acquiert une compétence qui a besoin d’être cadrée, développée. Il a beau être formateur en bureautique et maitriser Word ou Excel, il lui faut franchir une étape pour dénicher un emploi durable.

A Montreuil, l'association “Les Compagnons du Dev” propose des stages où l'on forme les référents numériques dont ont besoin les PME-PMI. Parce que c'est dans les secteurs émergents que se trouvent les gisements d'emplois de demain, la Fondation de France parie sur ces nouveaux métiers et finance ces formations. En recherche d'emploi et souvent sans diplômes, une vingtaine de stagiaires acquiert pendant ces sessions de six mois au rythme intense, des connaissances en programmation, en maintenance et en administration réseau.

Grâce à ce stage, Laurent Bila-Kulumbu a pu monter une petite structure d’assistance informatique aux particuliers. Il propose dépannage, maintenance, initiation, codage, création de sites personnels.
Il est peu probable que ce timide raconte à ses clients qu’il y a quelques mois, il a sauvé des flammes un vieil homme lors de l'incendie d'un immeuble dans le XIème arrondissement de Paris.

D'autres portraits de jeunes