banniere-bdj-anciens.jpg

Déclics Jeunes

Des talents qui ont eu le déclic jeune !

04/09/2019

Alors que s'ouvre dans quelques jours la 44é edition du concours Déclics jeunes, retour sur le parcours d'anciens lauréats devenus des personnalités renommée dans leur domaine :  art, sciences, musique... Autant de talents qui ont pu s'épanouir grâce à la Fondation de France et de plusieurs fondations abritées qui aident depuis 1975 les jeunes à réaliser leur projet.

Quel est le point commun entre le designer François Azambourg, le pianiste-compositeur Jean-François Zygel et l'astrophycisienne Fatoumata Kebe ? Tous ont été lauréats du concours Déclics jeunes. Un véritable coup de pouce qui a permis à ces jeunes talents de prendre leur envol. En 1988, le jeune François Azambourg est récompensé lors du concours pour un projet d'"ergonomie instrumentale" autour du saxophone. Depuis, le lauréat a tracé sa route et est devenu un designer renommé, exposé dans le monde entier. En 1999, il crée le "Pack Chair", un système innovant de chaise qui, une fois pliée, a la taille d'une bouteille. En 2009, il est sacré "créateur de l'année", au salon international du meuble.

En 1986, Jean-François Zygel est lauréat du concours Déclics jeunes. Compositeur, pianiste improvisateur et professeur au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Jean-François Zygel est devenu un musicien accompli. Célèbre pour avoir renouvelé le concert classique en l’ouvrant à l’improvisation, au jazz, aux musiques du monde et à la danse. Il est également reconnu pour son travail d’initiation à la musique classique à la télévision et à la radio.

Quelques années plus tôt, le jury du concours Déclics jeunes repère le talent du sculpteur Rachid Khimoune. En 1980, quand il se présente au concours, Rachid Khimoune a pour ambition de créer une oeuvre originale et engagée, intitulée "Les Enfants du monde". Ces bronzes monumentaux d'enfants de tous les continents, exposés à Paris en 2001, constituent l'une de ses créations phares.

Autre époque, autre lauréat. En 1998, Delphine Minoui bénéficie du soutien de la Fondation de France pour réaliser un documentaire sur le renouveau du théâtre en Iran, symbole des changements culturels du pays. Vingt ans plus tard, la journaliste est considérée comme l'une des meilleures spécialistes de l'Iran. En 2006, elle reçoit le Prix Albert Londres pour une série d'articles sur l'Irak et l'Iran.

En 2015, Fatoumata Kebe est récompensée pour son projet autour de l'éducation. Son ambition ? Rendre l'astronomie accessible aux jeunes notamment dans les quartiers défavorisés. Elle crée l'association Ephéméride pour raconter le ciel dans les établissements scolaires de Seine-Saint-Denis. Depuis, la jeune femme est devenue astrophysicienne et collabore avec des chercheurs américains au sein du programme PoSSUM de la Nasa pour percer les secrets des nuages à la couleur bleue argentée.

Depuis la création du concours Déclics jeunes en 1975, près de 1000 jeunes ont bénéficié de l'aide de la Fondation de France et de son réseau de fondations abritées pour réaliser leur vocation dans les domaines les plus divers : arts, sciences, techniques, action sociale, humanitaire, environnement... Chaque année, une vingtaine de jeunes sont ainsi soutenus.

Le concours Déclics jeunes est créé en 1975, grâce à la généreuse donation de la collection d’oeuvres d’art de Léon Salavin et Jeanne Fournier, son épouse. Il s’intitule alors Prêts d’honneur aux jeunes.

Le regret des époux Salavin-Fournier est de ne pas avoir eu d’enfant. Après une belle réussite professionnelle, ils décident de tendre la main à des jeunes pour réaliser leur vocation. Dans l’esprit du couple Salavin-Fournier, il faut non seulement donner un coup de pouce financier mais aussi soutenir l’idée d’entreprendre, encourager l’initiative des jeunes pour les aider à trouver leur place dans la société. Les Prêts d’honneur sont nés. Les lauréats sont
incités à soutenir à leur tour, d’autres jeunes passionnés, en faisant un don ou en offrant leurs compétences à l’association des anciens lauréats appelée Itinéraires. 

A partir de 1996, d’autres mécènes s’associent à cette démarche. En 2001, les Prêts d’honneur aux jeunes deviennent les bourses Déclics jeunes.

logo-concours-declics-jeunes-002.jpg

Le 24 septembre prochain, se déroulera la 44e édition du Concours Déclics jeunes. Vingt lauréats seront accompagnés à hauteur de 7600 euros pour réaliser leur projet innovant et porteurs d’espoir dans des domaines très divers. Parmi les nouvelles idées qui ont enchanté le jury cette année : Samuel a décidé de transformer les algues vertes qui polluent le littoral breton en objets design, Julien veut offrir à des personnes hospitalisées une « fenêtre thérapeutique sur le monde », Capucine raconte son histoire de rescapée de la route sous forme de bande dessinée… Les 20 lauréats 2019 des Déclics jeunes de la Fondation de France ont eu le déclic nécessaire pour réaliser leur vocation.

Pour cette édition spéciale 50 ans de la Fondation de France, une exposition éphémère des projets aura lieu le mardi 24 septembre à 19h au Centquatre à Paris, en présence d’Agnès Jaoui, actrice et réalisatrice, et présidente du jury 2019.

Vous serez aussi intéressé par

11 anciens lauréats, 11 vocations réalisées !