mediation_equine

Enfance

Des séances de médiation équine pour créer des liens

Depuis septembre 2017, des enfants âgés de 6 à 18 ans, retirés de leurs familles et accueillis à la Maison Départementale de l’Enfance et de la Famille (MaDEF) située à Warcq dans les Ardennes, participent à des ateliers de médiation équine au pôle hippique de Charleville-Mézières.

Chaque semaine, ce sont 42 enfants en difficulté qui pratiquent l’équitation, pansent et soignent les chevaux. L’idée de ce projet ? Vivre des moments forts et différents pour créer des liens.

Après quelques mois de pratique, force est de constater les bénéfices du rapport à l’animal : valorisation de soi, apaisement des tensions, amélioration de la confiance en soi et envers les autres, évolution dans l’apprentissage du schéma corporel et de la motricité. Les enfants vivent les séances intensément et se montrent impatients d’y aller. « (…) Nous pouvons constater un investissement réel des jeunes à chaque séance. Une cohésion de groupe s’est créée avec les moniteurs et les éducateurs », témoigne une jeune éducatrice du projet.

apetreimc_equitherapie_1.jpg

Les liens se créent entre l’enfant et l’animal, puis la relation se crée avec le moniteur et l’éducateur qui l’accompagne, dans une forme de respect mutuel.

vignette_guy_courtois.jpg

Une action soutenue par la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, abritée à la Fondation de France

Séduite par cette action, la Fondation Adrienne et Pierre Sommer a décidé d’apporter son aide à la MaDEF en lui accordant un soutien de 15 000 € pour soutenir 172 séances de médiation équine pendant deux ans. Guy Courtois, président de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer, souligne l’intérêt d’un tel projet « Les enfants en grande difficulté sociale vont d’autant mieux parler à leur éducateur qu’il y a une présence animale qui les apaise, les rassure et leur permet de s’exprimer »

Pour en savoir plus sur l’action de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer