Education

Décrochage scolaire : produire pour réussir !

Chaque année, on estime à 100 000 le nombre d’élèves décrocheurs. Des jeunes qui se retrouvent sans diplôme ni formation. Comment les ramener sur le chemin de l’école ? Leur redonner le goût d’apprendre et la confiance en soi ?

Reportage à l’Ecole de production de Lens, où de jeunes décrocheurs suivent une formation qualifiante dans le secteur automobile.

Pendant un an, des petits groupes de 7 à 8 jeunes déscolarisés sont suivis par un professionnel, afin d’apprendre le métier de mécanicien. Pendant leur formation, ils sont placés en situation réelle de production : ils travaillent dans un atelier de mécanique, ont des délais à tenir, rencontrent les clients… L’objectif est d’obtenir son CAP, tout en faisant tourner l’atelier.

Pour identifier les jeunes décrocheurs et les ramener sur le chemin de l’école, l’EPAL s’appuie sur des associations et des éducateurs. La formation qui leur est proposée est qualifiante, les ateliers tiennent une place plus importante que les cours et les petits groupes permettent un accompagnement sur-mesure. Et ce mode de fonctionnement est une réussite ! Après l‘EPAL, presque tous les élèves trouvent un emploi dans le secteur automobile. Certains reprennent même le goût des études et poursuivent leur formation au-delà du CAP.

Depuis 10 ans, la Fondation de France a soutenu plus de 500 projets pour lutter contre le décrochage scolaire.  

Vous serez aussi intéressé par