banniere-enfance-famille-nord.jpg

Enfance

De l’accueil de l’enfant jusqu’à son insertion sociale… comment accompagner les parents ?

Pour que chaque enfant puisse grandir dans un environnement propice à son épanouissement, la Fondation de France région Nord soutient chaque année des actions dans le cadre de l’appel à projet « Accompagner les enfants et leurs familles en difficulté ». Cette année, les membres du jury ont sélectionné une dizaine de projets dans les Hauts-de-France autour de l’aide à la parentalité, l’intégration des enfants dans leur milieu scolaire et des jeunes migrants dans la vie de la cité, et la médiation familiale et culturelle, etc. L’objectif principal est de renforcer le lien parents-enfants lorsqu’il est fragilisé, affaibli, voire inexistant.

Resserrer les liens familiaux en provoquant la rencontre

Zoom sur le projet de la Maison de Quartier du Centre-Ville de Valenciennes 

La maison de quartier du centre-ville de Valenciennes travaille sur la thématique Famille, notamment sur les problèmes liés à l’enfance et à la parentalité. Grâce à un travail intensif et transversal sur ces sujets, la MQCV a constaté l’isolement de certaines familles face aux difficultés qu’elles rencontrent. Sur le valenciennois, ces difficultés sont accentuées par le manque d’ateliers ou d’animations pour accompagner les parents éprouvant des difficultés dans leur rôle éducatif.

C’est à l’initiative d’un groupe de parents participant aux activités de la MQCV que le projet est né. Ces parents souhaitent s’impliquer davantage dans des actions répondant à leurs besoins en matière de parentalité, d’épanouissement de leurs enfants et privilégiant la relation. L’idée est également de pouvoir se retrouver pour échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent.

Ce groupe Ressources de parents souhaite apporter des réponses concrètes aux questions et aux besoins des familles de l’ensemble du territoire valenciennois. Tout parent (ou grand-parent) souhaitant passer du temps avec leurs enfants est le bienvenu. Grâce au travail de repérage des partenaires sociaux comme le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), le CMP (Centre Médico-Psychologique), des familles risquant des mesures éducatives ou de placement par les services sociaux sont intégrées au projet et sont invitées à participer aux différents ateliers dans une démarche préventive.

Avec le soutien de la référente Famille de la MQCV, soirées thématiques autour de l’alimentation, du sommeil, ou des devoirs, sont proposées par le biais du théâtre pour dédramatiser certaines situations. Des temps de concertation, d’écoute et d’échange sont également mis en place tous les samedi matin lors des « family café » où se retrouvent parents et enfants autour de différents ateliers. Des temps de loisirs sont proposés aux familles comme des sorties cinéma, des randonnées, des pique-nique.

L’objectif est ainsi de lutter contre l’isolement des familles et de mettre en place les conditions propices à la coopération inter-parentale. Le démarrage d’un projet de soutien à la parentalité pour (re)donner confiance aux parents en leur capacité éducative.

Régis Theys et Jean-Jacques Tison, référents Enfance famille, en parlent…

portraits_tison_theys.jpg
  • Les projets présentés au jury 2019 répondent-ils à de nouvelles problématiques émergentes ?

« Il n’y a pas forcément de problématiques émergente car les « problèmes » ne sont pas nouveaux. En revanche, on voit de nouvelles dimensions apparaitre comme l’accompagnement de jeunes parents et de futurs jeunes parents, pour les aider dans leur rôle. Sont abordés des sujets variés, qui vont de l’accueil de l’enfant jusqu’à son insertion sociale … 

Cette année, force est de constater le caractère pluriannuel de certains projets présentés, c’est une tendance nouvelle et c’est très positif ! On cherche à soutenir des projets qui s’inscrivent dans la durée, et ça, c’est la preuve de leur pérennité.

On constate également des nouveautés dans les outils utilisés, notamment les nouvelles technologies qui sont de nouvelles pistes de développement pour cet appel à projet. Il y a encore beaucoup d’actions à développer de ce côté-là ! »

  • Cet appel à projets répond-il à des problématiques spécifiques au territoire des Hauts-de-France ?

« Il est vrai que beaucoup de projets portent sur la famille, sur le renforcement du lien entre les parents et leurs enfants. Ces problèmes récurrents peuvent faire écho au territoire. Les familles des zones rurales, comme la Thiérache ou le département de l’Aisne, sont souvent isolées et doivent faire face à différentes difficultés comme l’illettrisme, l’éducation…

La Fondation de France Région Nord essaye de se développer sur ces territoires et agir en proximité. Des rencontres ont ainsi été organisées cette année pour présenter les programmes d’intervention de la Fondation de France lors de réunions d’information… ainsi, on espère recevoir davantage de projets pour l’an prochain.

Nous sommes surpris par ailleurs, de l’absence de sollicitations des Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS) alors que leurs besoins sont bien réels ! Nous envisageons de les contacter pour leur présenter l’appel à projets Enfance et Famille et voir si leurs projets répondent aux critères de sélection.

  • En quoi la Fondation de France peut-elle apporter son aide ?

« Le soutien de la Fondation de France ne peut être que bénéfique pour une organisation. La Fondation de France peut faire levier et permettre à une association de recevoir d’autres aides financières du département, du conseil régional, voire même d’autres fondations ! De plus, les valeurs véhiculées par la Fondation de France tels que l’humain et la solidarité favorisent l’engagement des personnes, que ce soit les professionnels, les bénévoles ou les associations. En partageant les mêmes valeurs, l’engagement devient une richesse. »