Covid-19

Dans les Maisons des enfants de la Côte d’Opale, au temps du confinement

02/04/2020

Les Maisons des enfants de la Côte d'Opale accueillent à ce jour en internat 74 enfants, qui ne peuvent vivre avec leurs parents et sont confiés à l’association par les autorités judiciaires et administratives. A l’heure du confinement, impossible de leur accorder le droit de rentrer dans leurs familles. Avec le soutien de la Fondation de France, l’association s’adapte pour maintenir les activités culturelles, ludiques et sportives indispensables à l’équilibre des enfants.

Pendant cette période d’isolement, la Fondation de France a décidé de renforcer son soutien à la prise en charge de ces jeunes, fragilisés par une histoire personnelle traumatisante. Avec deux volets : la scolarité et les activités extra-scolaires.

Côté études, les lieux de vie des enfants seront pourvus de tablettes numériques pour bénéficier des contenus scolaires envoyés par leur école, collège ou lycée. « En cette période de confinement, l’Education nationale demande très souvent que la totalité des enseignements soient réalisés en ligne, or le parc informatique des établissements ne permettait pas de répondre à une telle demande » précise Emmanuel Paris, Directeur adjoint des Maisons des enfants de la Côte d’Opale.

maison_defants_cote_dopale_etudes.jpg

©Maisons des enfants de la Côte d’Opale

Côté loisirs et culture, le soutien de la Fondation de France va permettre aux Maisons de s’équiper également d’outils (cordes à sauter, tapis de gym, matelas de réception, jeux de société mettant en scène des personnages fictifs, …), sélectionnés par les professeurs en arts plastiques, cirque, danse, musique, sports, théâtre. « Maintenir ainsi les enseignements extra-scolaires, c’est faire vivre notre programme culturel et se préparer au mieux pour la reprise des ateliers, à la fin de l’épidémie, conclut Emmanuel Paris. Un atout précieux pour traverser cette période d’isolement, naturellement anxiogène ».

maison_defants_cote_dopale_loisirs.jpg

©Maisons des enfants de la Côte d’Opale

 

Emmanuel Paris, porteur de projet

« Avec l’épidémie, la communauté éducative réinvente chaque jour des manières d'agir, de créer, de penser ensemble. Nous sommes admiratifs des enfants et de nos professionnels ; ils s'organisent pour répondre aux sollicitations scolaires, communiquer à distance avec les familles, et perpétuer l'activité de notre programme culturel malgré les contraintes. Tous les partenaires et acteurs de nos instances témoignent de soutiens, chaque jour relayés auprès des enfants et des équipes. Le moindre geste, le moindre mot, est apprécié tant la solidarité manifeste en ces jours difficiles ses lettres de noblesse. »