Des entrepreneurs aux Imaginations Fertiles, une plateforme collaborative de mutualisation d’espaces et de services pour travailler autrement.

Portrait de philanthrope

Danielle et Marc Mainguené

Danielle et Marc Mainguené, philanthropes de l’éthique

« Nous sommes des passeurs d’idées dans un monde de plus en plus inhumain » se présentent Danielle et Marc Mainguené. Leur fils, Anthony, avait un sens éthique développé : « Au travail, ses compétences et sa conception managériale favorisaient le bien-être et l’efficacité, et son intégrité comme son sens humain étaient reconnus de tous » se souviennent ses parents. Quand Anthony disparaît brutalement à l’âge de 40 ans d’une hémorragie cérébrale, Danielle et Marc décident de poursuivre son engagement : ils créent la Fondation Anthony Mainguené en juillet 2015, sous l’égide de la Fondation de France.

« Outre une indispensable formation à la fonction d’administrateur de fondation, un univers inconnu pour moi qui suis gynécologue-accoucheur de métier, nous avons trouvé immédiatement auprès de la Fondation de France une extraordinaire écoute et un réel soutien psychologique au moment où nous étions encore sous le choc de la disparition d’Anthony, retrace Marc Mainguené. Par la suite, nous avons été accompagnés pour toutes les actions que nous souhaitions mener, mis en contact avec des partenaires potentiels, comme Science-Po Paris, et conseillé à chaque fois avec la transparence et le sérieux qui font la crédibilité de la Fondation de France aujourd’hui. »

Dès le départ, la fondation a une idée fixe : inscrire l’humain et les valeurs éthiques dans l’enseignement, la recherche, la formation des futurs dirigeants. Pour toucher ces publics, la fondation a noué des partenariats notamment avec des grandes écoles. Objectif : transmettre ces valeurs fondamentales aux jeunes générations avant qu’elles n’entrent dans la vie active. Ainsi courant 2016, les étudiants étaient conviés par Sciences-Po Paris et l’Université Paris-Ouest Nanterre La Défense à un colloque sur le thème « À qui appartient le droit ? ». Au printemps 2017, la réflexion portait sur « Éthique et fonctions publiques », à l’initiative de Science-Po Bordeaux dans le cadre des premiers Entretiens d’Anthony. Un rendez-vous annuel imaginé par l’école avec la Fondation Anthony Mainguené pour débattre périodiquement de problématiques sociétales.

De colloque en conférence,  le message est le même : toute réussite (d’un projet, d’une équipe, d’une structure) ne peut être authentique que si elle se réalise avec l’Homme. « L’humanité est une aventure responsable et solidaire qui passe par l’autre » aimait à répéter Anthony. Ses parents militent aujourd’hui pour que vivent longtemps les valeurs éthiques chères à leur fils.