Des jeunes enfants autistes dansant.

Lauriers 2017

DANA : dansez maintenant !

En Bretagne, la compagnie DANA intervient auprès d’enfants autistes pour rendre l’art et la culture accessibles. Une action qui passe, entre autres, par la promotion et la diffusion de la danse.

L'art pour tous

Créée en 2004, l’association prend le nom de Dana en 2007 tout en conservant sa volonté première : décloisonner les pratiques artistiques en facilitant les rencontres entre des personnes ayant des difficultés d’accès à la culture et des artistes de différentes disciplines. Réinsertion après une incarcération, handicap, mixité, … Dana s’adresse à un très large public sur le département de l’Ille-et-Vilaine et propose des projets dans des établissements scolaires, des écoles de danse et de musique ou encore des IME (Institut Médico-Educatif). En 2013, l’association lance le programme « Corps Accords », créé spécifiquement pour les jeunes autistes.

Alors on danse

Ce programme se décline sous la forme d’ateliers, en dehors des établissements spécialisés. Une chorégraphe, une enseignante du Conservatoire, un éducateur et plusieurs danseurs professionnels accompagnent pendant 8 sessions un petit groupe de jeunes autistes et d’élèves du Conservatoire. La démarche repose sur le fait de positionner les jeunes comme artistes et créateurs de leur propre danse. « Corps Accords » leur donne la possibilité d’explorer la danse et la musique, de découvrir de nouveaux lieux culturels et décloisonne les institutions en suscitant des rencontres interactives entre des jeunes, des artistes et des soignants. Chaque année, un concert est proposé dans un IME pour une cinquantaine de jeunes et tous les deux ans, une forme inédite de restitution (ciné concerts, exposition photographique et sonore) est organisée dans des conservatoires ou d’autres lieux culturels.

Twitter card de l'association DANA.

Des projets rythmés

Fort de ses succès, « Corps Accords » évolue chaque année et touche un public de plus en plus large. Trois jeunes autistes sont désormais scolarisés au Conservatoire. L’association va développer des partenariats avec d’autres IME et travaille sur d’autres projets chorégraphiques avec des personnes à mobilité réduite.

Magali Pichon-Barre, administratrice et chorégraphe / Cécile Barbedette, chorégraphe

« Notre démarche : introduire l’art dans les lieux de soin de l’éducation spécialisée sans le concevoir comme une thérapie. Nos pratiques placent les jeunes au coeur du processus de création, en les considérant comme artistes et créateurs de leur propre danse. En plus d’un impact humain, ce projet constitue une source d’ouverture et d’inclusion. »

Logo des lauriers 2017.

un projet exemplaire

Le projet de l'association DANA a été financé par la Fondation de France dans le cadre du programme Enfance et Culture.

Il a été récompensé d'un Laurier régional en juillet 2017.

Vous serez aussi intéressé par