Bannière du MOOC sur la philanthropie.

Comprendre et agir en philanthropie : 4 utilisatrices lyonnaises nous parlent du MOOC philanthropie

02/10/2017

La philanthropie n’est pas uniquement l’affaire de quelques milliardaires américains, bien au contraire ! Elle mobilisent fondateurs, donateurs, bénévoles, salariés et des milliers d’associations, tous portés par la volonté d’agir en faveur de l’intérêt général. A l’occasion de la journée des fondations du 1er octobre prochain, 4 utilisatrices lyonnaises nous livrent leurs impression sur le MOOC « Philanthropie : comprendre et agir », créé par la Fondation de France et l’ESSEC Business School.

 

Ségolène de Montgolfier, chargée de mission du fonds de dotation EVOLEM CITOYEN

Qu’est-ce qui te motiverait à commencer ce MOOC ?

J’interviens il est vrai dans le secteur depuis plusieurs années. Le MOOC permet de prendre du recul, en bénéficiant d’un regard d’experts, et élargir le​ cercle de professionnels avec qui j’échange habituellement.

​Ce MOOC me permettra de bénéficier ​de retours​ d’expérience de nouveaux ​interlocuteurs. Et puis, j’ai regardé la structure du MOOC, il y a une interactivité qui me plait bien, une dynamique d'échanges via le forum. Les quatre modules proposés me parlent​ bien ; quand on est opérationnel c’est toujours intéressant d’avoir des outils qui permettent de se questionner et prendre de la hauteur.

Quels sont les deux principaux enseignements que tu penses en retirer ?

Déjà, plus de connaissances sur les bonnes postures, aborder les questions de l’impact de la philanthropie et puis me renouveler, m’inspirer !

Le recommanderais-tu à ton entourage ? Si oui, à qui et pour quelles raisons ?

Oui, par exemple à des dirigeants, des mécènes en devenir qui se questionnent. Cela donne de bonnes bases. Le MOOC semble balayer le sujet de la générosité avec un discours accessible.

 

Roseline Charasse, Ingénieur Patrimonial au CIC Banque Privée

Qu’est-ce qui t’a motivé à commencer ce MOOC ?

J’ai cette idée en tête de concilier les deux univers, qui bien sûr ont leurs propres ressorts, du lucratif et du non lucratif et faire sauter les barrières. J’étais déjà en « marche » sur les questions d’utilité sociale, la question de l’Intérêt Général est ensuite arrivée très vite. Pour sortir du clivage Profit/non profit, la première étape c’est de bien connaitre les tenants et les aboutissants de l’intérêt général. L’intitulé du MOOC Comprendre et agir reprend bien ce qui me semble essentiel : Comprendre pour en parler et pour agir !

Quels sont les deux principaux enseignements que tu en retires ?

Le MOOC apporte un très bon panorama avec ses quatre modules et par là même j’en tire plusieurs enseignements, par exemple c’est important d’avoir en tête la genèse de la philanthropie et pouvoir mettre en perspective son évolution en lien avec l’évolution de la société. Il y a aussi une distance « critique » qui est apportée, comment fait-on pour que la générosité n’ait pas un impact trop perturbant sur l’écosystème général. Ce n’est pas la solution unique quand on est sensible à l’utilité sociale.

Le recommanderais-tu à ton entourage ? Si oui, à qui et pour quelles raisons ?

Oui ! C’est un bon point de départ, une cartographie très large qui présente les différentes composantes de la philanthropie. Je vais le recommander à un client qui débute une réflexion pour engager un projet de développement économique avec une dimension altruiste.

Joëlle Etèvenaux, bénévole à la Fondation de France Centre-Est

Qu’est-ce qui te motiverait à commencer ce MOOC ?

En tant que bénévole de la Fondation de France, il est très important pour moi de bien connaitre le secteur de la philanthropie et de compléter régulièrement mes connaissances. En effet, que ce soit dans le cadre des événements de relations publiques auxquels je participe ou lors des instructions auprès des porteurs de projets que je réalise, je suis régulièrement amenée à échanger sur les différents enjeux de la philanthropie. Je suis donc très intéressée par le contenu de ce MOOC, composé de quatre modules très détaillés, avec chacun textes, vidéos, quiz,  correspondant bien à mes attentes.

Quels sont les deux principaux enseignements que tu penses en retirer ?

J’aimerais avoir une perception plus fine et plus détaillée des différents dispositifs philanthropiques que ce soit dans le cadre des dons, des legs ou encore pour la création d’une fondation. J’aimerais également en apprendre plus sur la question de la mesure de l’impact des actions philanthropiques sur le terrain.

Le recommanderais-tu à ton entourage ? Si oui, à qui et pour quelles raisons ?

Oui, tout à fait. Je compte le recommander aux personnes de mon entourage qui ont besoin d’être rassurés sur le circuit financier des dons afin qu’ils constatent la rigueur et le professionnalisme des acteurs de la philanthropie et que cela les motive à donner. Plus généralement, je pense que c’est un bon support pour montrer que la philanthropie s’est démocratisée et que maintenant c’est du concret, de l’action, qu’elle parle au plus grand nombre et à toutes les générations.

 

Clémence Atallah, Responsable mécénat et partenariat à la Maison de la Danse de Lyon

Qu’est-ce qui te motiverait à commencer ce MOOC ?

L’ESSEC et la Fondation de France sont des acteurs de référence en matière de philanthropie, ce MOOC est donc pour moi une belle opportunité de formation continue en tant que professionnelle du mécénat. Son format à la fois court et dynamique (vidéos, quizz, échanges avec les participants) correspond bien à ce que je recherche en terme de formation en ligne, d’autant qu’il est possible de gérer son temps comme on le souhaite. L’équilibre entre théorie et pratique est également très intéressant car il permet à la fois de prendre du recul sur son activité et d’obtenir des conseils pratiques dans le cadre d’un projet concret.

Quels sont les deux principaux enseignements que tu penses en retirer ?

A travers ce MOOC, j’aimerai approfondir la question de la fiscalité car la législation évolue régulièrement et il n’est pas toujours facile de se tenir bien informée. J’aimerai également mieux connaitre les dispositifs philanthropiques que je n’utilise pas encore dans mon travail tels que le legs pour mieux en comprendre les ressorts et les modalités.  Je m’intéresse aussi beaucoup au module sur les motivations des philanthropes, car cela me permettrait d’adapter plus finement mon argumentaire selon mon interlocuteur.

Le recommanderais-tu à ton entourage ? Si oui, à qui et pour quelles raisons ?

Je le recommanderais aussi bien aux professionnels du mécénat qu’aux étudiants, et même éventuellement à certains de nos mécènes et prospects en ciblant des vidéos spécifiques. L’avantage de ce MOOC est qu’il semble à la fois très accessible, pour tous les niveaux de connaissances, tout en proposant un apprentissage approfondi.

 

Un MOOC pour comprendre et agir

Malgré son essor et sa place essentielle dans la société, la philanthropie reste méconnue en France : Qu’est-ce que la philanthropie ? Qu’est-ce qui la motive ? Comment la pratiquer ? Et quel est son impact ? Pour répondre à ces quatre grandes questions, la Chaire Philanthropie de l’ESSEC et la Fondation de France se sont associées pour lancer le MOOC « La Philanthropie : Comprendre et Agir ». Ses objectifs : faire connaître les travaux de recherche sur le sujet, partager l’expérience de praticiens du secteur de la philanthropie et surtout donner envie de passer à l’action. D’une durée de 4 semaines, ce MOOC (Massive Open Online Course) en français est gratuit et ouvert à tous, notamment aux étudiants, enseignants, professionnels de la philanthropie, donateurs et philanthropes déjà engagés. Il permet de se former en ligne grâce à des vidéos alliant théorie et pratique.