Un chien de l'association Handi'chiens, qui permet à des détenus de participer à l'éducation de chiens guides, à destination d'handicapés moteurs.

Fondations abritées

Comment les Français voient la médiation animale ?

Une enquête de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer

A l’occasion du congrès de l’International Association of Human-Animal Interaction Organizations (IAHAIO) qu’elle organise à Paris du 11 au 13 juillet, la Fondation Adrienne et  Pierre Sommer a cherché à savoir quel était le degré de sensibilité et le niveau de connaissance des Français vis-à-vis des interactions humain–animal.
  
Si la médiation animale est en effet une discipline largement pratiquée aujourd’hui par les professionnels des secteurs médico-social, social, éducatif et judiciaire, elle a encore peu d’échos auprès du grand public, même si les bénéfices liés aux interactions humain – animal sont très largement ressentis dans la population.
 
L’ enquête réalisée par Opinionway (*) à la demande de  la  Fondation  A.et  P.  Sommer, en partenariat avec Version Fémina, confirme que les Français sont très largement convaincus des effets  bénéfiques de la relation homme- animal.

Certes, seuls 57 % d’ entre eux savent que la médiation animale constitue une discipline à part entière, mais c’est presque unanimement qu’on reconnaît aux compagnons domestiques ou familiers leur capacité à venir en aide aux personnes en  difficulté.

Ce quasi plébiscite ne signifie pas pour autant que les Français ont une vision béate de la médiation animale qui ne serait guidée que par l’affection : la grande majorité d’ entre eux ( 84 %) estiment que la pratique nécessite l’intervention d’un professionnel de la santé ou  de  l’action sociale pour être efficace.

> Télécharger l'étude