conference-annuelle-de-l-efc-paris-2019-3.jpg

Centre-Est, terre de philanthropie

26/12/2019

Comment mobiliser la philanthropie sur le territoire Centre-Est ? Cette question a occupé René Charmasson, correspondant bénévole des professions juridiques et financières (PJF) à la Fondation de France Centre-Est, depuis huit ans. Il passe aujourd’hui le relai à Pierre-Yves Dominjon. A cette occasion, nous avons recueilli leurs regards sur les enjeux du territoire. 

René Charmasson, vous avez pris vos fonctions en tant que correspondant entreprises puis PJF il y a huit ans. Quelles sont à vos yeux les grandes évolutions du paysage philanthropique territorial ?

RC : Mon travail était de sensibiliser le monde économique à la question philanthropique. La création du fonds de dotations en 2008 a mis un véritable coup de projecteur sur le secteur. Il s’est d’ailleurs fortement professionnalisé dans les années qui ont suivi, avec notamment la naissance de la Fondation des Hospices Civils (2013) ou encore de la Fondation de l’Université de Lyon (2015). Dans ce contexte, l’équipe de la Fondation de France Centre-Est a tissé des liens durables avec les acteurs économiques du territoire Centre-Est, en particulier les banques privées, qui ont découvert l’importance de la philanthropie pour leurs clients. La Fondation de France Centre-Est est devenue un acteur reconnu et bénéficie d’un ancrage solide sur le territoire.

Quelle sont les particularités du territoire ?

RC : Culturellement, notre territoire est historiquement attaché aux questions de générosité. Fondations, associations, donateurs… tous ces acteurs rythment la vie de notre région. Une bonne connaissance des réseaux et de leur fonctionnement est par ailleurs fondamentale.

Pierre-Yves Dominjon : D’un point de vue économique, le territoire Centre-Est est au deuxième rang national derrière l’Ile de France. Il bénéficie d’un potentiel important, et comptabilise à lui seul près de 12 % du PIB français. Nous sommes donc sur un territoire au potentiel énorme… mais très inégalement réparti !

Quels sont les défis pour la Fondation de France Centre-Est ?

RC : Il est important que la Fondation de France continue à être présente dans ce paysage économique en constante évolution. La question maintenant est d’apprendre à parler aux jeunes générations entrepreneuriales qui sont aussi les donateurs de demain…

PYD : Il est encore un peu tôt pour moi de recenser tous les défis car j’ai rejoint l’équipe il y a seulement quelques mois. Néanmoins, j’en identifie un autour de la diversité géographique et économique de notre territoire. Une connaissance fine du terrain est indispensable, intégrant l’étude du profil culturel des populations. Il me semble que les outils informatiques peuvent nous aider dans cette quête d’information. Les réseaux sociaux nous permettent d’être en lien avec des territoires plus excentrés alors que les datas nous aident à affiner nos analyses. Notre défi sera donc aussi de bien appréhender ces outils afin de construire un véritable maillage territorial.

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir correspondant PJF à la Fondation de France Centre-Est ?

RC : L’envie d’être utile, tout en continuant de découvrir et d’apprendre au sein d’une structure prestigieuse. Mon plus beau souvenir est également le plus récent, il s’agit de la création d’une fondation visant au développement et à la diffusion de méthodes de recherche socio-économique. En quelques mois, j’ai vu naître le projet et l’ai accompagné au plus près jusqu’à sa création. Une collaboration placée sous le signe de la confiance qui a permis la concrétisation du projet philanthropique.

PYD : Au cours de ma carrière dans les banques, j’avais souvent entendu parler de la Fondation de France. Sa place de leader dans le paysage philanthropique et son professionnalisme m’ont séduit. Son histoire aussi : 50 ans d’expérience, ce n’est pas rien ! J’ai eu beaucoup de chance dans ma vie, aujourd’hui, je souhaite m’investir pour les autres. Il existe différents moyens de s’engager : sur le terrain, en aidant les personnes dans le besoin, ou en participant à la promotion de la philanthropie au sein de la société. Je connais mes points forts, et je pense être plus compétent et plus utile dans cette seconde voie. 

Vous serez aussi intéressé par

René Charmasson

photo-rene-charmasson.jpg

Il rejoint la Fondation de France en novembre 2011 après un parcours entrepreneurial axé sur le management puis le recrutement de cadres supérieurs dirigeants. Membre de l’Association Lyon place financière et tertiaire, il continue à partager son savoir en tant que conseil en gestion de carrière auprès de l’association des diplômés de l’EM Lyon. Il est également engagé dans le rayonnement de Lyon à l’international.

Pierre-Yves Dominjon

pierre-yves-dominjon.jpg

Il a réalisé l’ensemble de sa carrière dans le secteur bancaire à Paris et à Lyon. Après de nombreuses années d’investissement dans le monde associatif, Pierre-Yves rejoint l’équipe de la Fondation de France Centre-Est en juillet 2019 avec la volonté de partager et de mettre à profit ses connaissances pour promouvoir la philanthropie sur le territoire.