Les lauréats de déclics jeunes 2017 sur la scène du Trianon

Appel à projets

Bourses Déclics jeunes : la promotion 2017

Contact presse : presse@fdf.org

Audace, créativité et altruisme au cœur de la génération solidaire

Et si les belles histoires, les vraies histoires, étaient celles de jeunes femmes et de jeunes hommes qui ont envie de faire bouger les lignes, de changer notre société. Les 21 lauréats 2017 des « Déclics Jeunes ! » de la Fondation de France et de ses fondations abritées en sont les parfaits exemples. Galerie d’art mobile, générateur photovoltaïque autonome, lave-linge « increvable »… tous ces projets dessinent le portrait d’une jeunesse active, créative et surtout solidaire.

Le 25 septembre 2017, la Fondation de France a révélé les 21 lauréats 2017 des « Déclics jeunes ! », qui bénéficieront tous d’une aide financière de 7 600 euros pour réaliser leur projet solidaire. Ils ont été sélectionnés par un jury d’experts bénévoles, présidé cette année par Jean-Louis Etienne, médecin et explorateur.

« Ces projets d’une grande diversité nous racontent de très belles histoires : celles de jeunes femmes et de jeunes hommes engagés, courageux, optimistes, créatifs et surtout tournés vers les autres. Nous sommes fiers de soutenir cette jeunesse qui entreprend, s’engage et partage autant de valeurs positives », déclare Axelle Davezac, directrice générale de la Fondation de France. 

« Déclics Jeunes ! » 2017 : et les lauréats sont…

PRETS D’HONNEUR AUX JEUNES SALAVIN FOURNIER

Nathan ARNAUD
SENS CACHE(S) : quand la danse et le handicap se rencontrent dans un solo chorégraphique

Co-directeur artistique au sein de la compagnie de danse contemporaine Murmuration, Nathan est atteint d’un handicap visuel. « Sens caché(s) » est son premier solo de danse contemporaine, expression de sa créativité et de sa différence. Assumant toute la chorégraphie, il sera seul en scène pour interpréter la pièce qui évoque sa situation de danseur atteint d'un handicap. Dans ce projet, la place du spectateur a été étudiée, avec la mise à disposition d’outils adaptés à la perception de la pièce par des personnes déficientes visuelles, grâce à un travail sur la lumière et le son qui met tous les spectateurs, avec une déficience ou non, en situation de handicap. La première représentation est prévue au mois de janvier 2018 à Nantes.

Violette AYME
LE NOM LIEU  : une marche vers les métiers du numérique pour les jeunes en situation de handicap psychique

Alors lycéenne, Violette fait du baby-sitting auprès du jeune Mahé, autiste. Fille de cinéastes, elle utilise l’image pour accompagner l’enfant et filmer leurs jeux. Une expérience qui donnera en 2015 un court-métrage, projeté dans plusieurs festivals. Cette rencontre est à l’origine de son projet. Diplômée en audiovisuel, suivant actuellement un cursus en psychologie, Violette met en place une formation hebdomadaire de jeunes atteints de troubles psychiques par des professionnels du numérique, puis un accompagnement individualisé dans la recherche d’emploi ou de stage, et une sensibilisation des entreprises à l’embauche de ces jeunes. La mise en œuvre du projet a démarré en janvier 2017.

Samy BOUGUERN
WECKIKS : les sneakers, objets de passion et de rencontre

C’est en participant au Sneakers Event à Paris et en voyant l’engouement que suscitent ces baskets tendance que Samy, étudiant de 24 ans, a un déclic. En cours de développement, Weckiks est un site et une application communautaires au sein desquels les passionnés de sneakers pourront se retrouver et échanger. L’étape suivante sera d’en faire également une plateforme de transaction sécurisée pour le marché de la revente. Lorsque l’activité se développera, Samy souhaite embaucher des jeunes de quartiers difficiles afin de favoriser leur insertion professionnelle.  

Janet DURANTE
CHANTIER RECIPROCITE JEUNES SOLIDAIRES FRANCE : la solidarité franco-burkinaise autour d’un chantier agro-écologique

Diplômée en Gestion administrative et commerciale des organisations, Janet a réalisé plusieurs stages en Afrique de l’Ouest. Elle prend alors conscience de l’importance de rassembler différentes cultures. C’est pourquoi elle organise une rencontre interculturelle de solidarité entre 10 jeunes burkinabés et 10 jeunes bourguignons, autour d’un chantier solidaire en Bourgogne. Le groupe va vivre en communauté pendant un mois, une façon intéressante d’échanger et de créer du lien social au-delà des frontières.

Tifenn HERMELIN
STUDIO RADIO MOBILE : une radio au cœur des quartiers de Marseille

Tifenn a à cœur de créer une radio à la fois locale, sociale et éducative. Locale car le Studio radio mobile est destiné à se déplacer, puis s’ancrer pendant quelques mois, dans différents quartiers de Marseille. Il permet de créer une dynamique de quartier où les habitants peuvent se retrouver et échanger. Sociale et éducative car il devrait toucher un large public, qui pourra également être acteur de la réalisation d’une émission, d’un documentaire ou d’une fiction.

Hayette LOUAIL
UN REGARD POUR TOI : du conseil en image face à la déficience visuelle

Fondatrice de l’association « Un regard pour toi », Hayette cherche à mettre en lien des bénévoles et des personnes avec un handicap visuel. Son objectif : redonner confiance à ces dernières en leur permettant d’appréhender l’image qu’elles renvoient d’elles-mêmes. Sa méthode : les accompagner dans leurs achats vestimentaires. Parfois mal conseillées par les vendeurs et n’ayant aucune notion de couleurs, elles éprouvent des difficultés pour l’achat de leurs vêtements. Malvoyante depuis l’âge de 5 ans, Hayette est directement confrontée à cette difficulté.

Alice MARTINS
A LA POURSUITE DE LA GALERIE CUISSARD : une galerie d’art à bord d’un sac-à-dos de coursier à vélo

Alice a mis en place une galerie d’art… mobile ! La Galerie Cuissard présente une œuvre d’art sur un vélo suivant un circuit prédéfini dans une ville. Grâce à l’interface du GPS sur le vélo et d’un site web dédié, les « visiteurs », alertés par l’application sur leur smartphone sont invités à se lancer « à la poursuite » de l’œuvre et à partager leurs commentaires sur les réseaux sociaux. La galerie mobile présente une œuvre par mois, sur des itinéraires choisis pour leur fréquentation et leur cohérence avec l’œuvre exposée. Le lancement du projet a eu lieu le 18 juin 2017.

Quentin MATEUS
AGAMI : la jute recyclable au service de la carrosserie automobile

Jeune ingénieur en génie mécanique, Quentin est passionné par l’automobile, l’innovation et l’écologie. Il met en place un projet visant à remplacer la fibre de verre dans la carrosserie automobile par un composite de jute, pour ensuite le mettre à l’épreuve lors d’une grande expédition automobile en Afrique. Une solution éco-responsable qui pourrait parfaitement entrer dans les phases de production automobile des pays africains et asiatiques.
 

Joachim ROBERT 
initiation à la lutherie des instruments anciens : La lutherie pour lutter contre l’isolement

Inscrit dans une démarche de développement local, Joachim Robert souhaite créer un atelier de fabrication d’instruments anciens qui serait également un lieu d’accueil et d’apprentissage. Sur un territoire où l’accès à la culture est restreint, l’objectif est de faire découvrir l’univers de la lutherie, ainsi que de proposer des formations et des animations à des publics isolés.

 

Agnès SALSON
LA FORET ELECTRIQUE : une salle de cinéma éphémère

Véritable cinéphile, Agnès parcourt la France à la recherche d’initiatives innovantes des cinémas indépendants. Elle raconte son aventure dans un livre publié en 2015, Rêver les cinémas de demain, et nourrit l’idée d’ouvrir un cinéma d’un nouveau genre. Elle choisit Toulouse et une friche urbaine pour créer une salle de cinéma ouverte aux films de tous horizons, le temps d’une saison : La Forêt Electrique. Ce lieu insolite et festif est co-construit et co-organisé avec les habitants du quartier.
 

FONDS INKERMANN

Jaufret BARROT
La transformation des bureaux vides en hébergements d’urgence

Diplômé en génie civil et architecture, Jaufret développe un concept d’habitation novateur : des solutions d’hébergement temporaire pour des personnes en situation de précarité, en aménageant des modules d’habitation de 35m² dans des bureaux vacants. Un projet inédit en France, malgré les besoins réels dans le secteur du logement social.

Siny SAMBA
LE LIONCEAU : une alimentation durable et accessible pour enfants au Sénégal

Ingénieur en agroalimentaire, Siny souhaite participer à l’amélioration de l’alimentation infantile au Sénégal, en proposant des produits issus de l’agriculture durable et locale à des prix accessibles. Un projet qui permet également de soutenir les filières locales (achat des fruits et légumes nécessaires aux purées), et de renforcer le tissu social économique (transformation et conditionnement au Sénégal, créant ainsi des emplois).

Idriss SISAÏD
O’ SOL : des générateurs photovoltaïques mobiles, modulaires et dépliables

Co-fondateur de « O’Sol », Idriss développe pendant ses études d’ingénieur un prototype de générateur photovoltaïque autonome et facilement transportable. Il est adapté aux besoins des ONG (organisations non gouvernementales) dans des zones difficiles d’accès pour une application temporaire ou une utilisation en cas d’urgence. Inspirés des satellites, les générateurs O’SOL sont simples d’utilisation et interconnectables pour moduler la puissance et créer un mini-réseau électrique intelligent.
 

FONDATION DANIEL ET NINA CARASSO

Anne-Fleur BEAULIEU
TY BOOMÏKI : l'accueil des éco-volontaires au sein d'une ferme agroforestière guyanaise

Amoureuse de la nature, Anne-Fleur nourrit depuis plusieurs années un projet environnemental autour de la forêt amazonienne. Après quelque temps de bénévolat et de pratique agricole bio en Guyane, elle présente aujourd’hui un programme d’accueil et d’hébergement participatif sous forme d’un carbet autonome (construction traditionnelle en bois). Il est destiné à recevoir les éco-volontaires intéressés par la découverte de l’agro-écologie tropicale au sein d’une ferme biologique agroforestière en Guyane française.

Elodie MARCHAND
ATELIER PHOTOGRAPHIQUE A L’AAPE : la photo pour aider les mineurs délinquants à changer leur regard

Jeune photographe, Elodie s’intéresse à l’art thérapie et considère la pratique de la photographie comme un moyen de prendre conscience de soi et des autres. Son projet consiste à accompagner les jeunes délinquants mineurs pour les aider à se rendre compte de la portée de leurs actes. Des ateliers photographiques sur l’autoportrait et le roman photo leur permettent de travailler sur l’identité, les émotions, l’empathie. Le but est d’enrayer la violence chez ces jeunes.

Eden SHAVIT

EN FACE : un documentaire vidéo sur l’île de Lesbos et les réfugiés

Eden conçoit et lance fin 2015 un projet de documentaire sur la vie des habitants d’un petit village de l'île de Lesbos en Grèce, face à l’arrivée de milliers de réfugiés. Il suit et filme la vie et les débats qui animent les habitants de l’île, eux-mêmes descendants de migrants, durant 18 mois. Le documentaire sera présenté à des Festivals dès la rentrée 2017.
 

FONDATION PHILIPPE ET JEAN-PIERRE

Julien PHEDYAEFF
L’INCREVABLE : un lave-linge conçu pour durer 50 ans

Soucieux d’aller à l’encontre d’une société de surconsommation, Julien propose au grand public de devenir des conso’acteurs responsables. Son objectif : mettre au point, puis développer et commercialiser des produits durables, réparables et évolutifs. Premier bien de grande consommation à rentrer dans ce circuit vertueux : une machine à laver, conçue pour durer plusieurs dizaines d'années ! « L’increvable » vise également à dynamiser l’emploi local pour le montage et la maintenance des produits, mais aussi à revaloriser les métiers manuels.

Cédric PLUMEY
MANUFACTURE METIS : la confection de tissus à la façon d’antan

Sensible dès l’enfance au savoir-faire d’antan dans le textile, Cédric décide d’apprendre les techniques du tissage en autodidacte. Pour donner corps à son projet de créer un atelier à tisser, il rénove et regroupe d’anciennes machines industrielles de tissage mécanique, rapatriées de France, d’Angleterre et de Belgique. Objectifs : confectionner des tissus de qualité, sauvegarder un savoir-faire de tisserand, redynamiser le secteur du textile dans la région des Vosges, et surtout partager ce patrimoine industriel et textile par le biais de visites de l’atelier.

FONDATION CŒUR ALSACE

Jennifer ILG
Un pas vers l’autonomie d’enfants autistes grâce à l’accompagnement de leurs parents

Docteure en psychologie, Jennifer élabore un programme d’intervention psycho-éducative destiné aux parents d’enfants autistes sans déficience intellectuelle . Appuyé par différents praticiens (psychologues, psychiatres…) et en lien avec les associations de famille, il vise à leur transmettre les connaissances et les outils pour mieux comprendre leur enfant et l’amener vers plus d’autonomie. L’objectif est double : favoriser le développement de l’enfant (mieux appréhender son environnement, gérer ses émotions…) et le bien-être des parents parfois découragés face au handicap.

FONDATION HELENE LECLERC - ARMAND COLIN

Chloé BECQUERIAUX
LE COSMOGRAPHE : l’ouverture au monde grâce à l’édition jeunesse

Editrice confirmée, Chloé a notamment travaillé auprès d’ambassades françaises à l’étranger, œuvrant ainsi à la diffusion de la culture française. Elle a aujourd’hui la volonté de créer une maison d’édition jeunesse et de lui donner un rayonnement international. Première étape : la constitution d’un réseau d’auteurs partout dans le monde. Quatre livres sont aujourd’hui en production et dix autres en cours de confirmation pour 2018. Ils mettent en avant la diversité et l’échange culturel, tout en ouvrant l’esprit des plus jeunes au monde qui les entoure. Pour aller plus loin que la production de livres, des rencontres sont organisées entre les auteurs étrangers et les enfants (en crèches, écoles, bibliothèques, etc.).

FONDATION JEAN-MARC SALOMON

Alexandra HERRGOTT
ENASTROS : l’initiation à l’astronomie « hors-les-murs »

Alexandra est passionnée par les étoiles depuis son plus jeune âge. Après avoir suivi pendant deux ans les cours de l’Observatoire de Paris, elle décide en 2013 de transmettre sa passion en proposant des séances d’initiation à l’astronomie dans différents lieux (maisons de retraite, écoles, à domicile, etc.). Cette activité d’animation a vocation à évoluer vers une expérience de réalité virtuelle. Un projet innovant et original qui s’adresse à des publics éloignés des lieux de culture et de connaissances : musées, universités…