Art et handicap : deux fondations s’engagent !

Nouveaux commanditaires

Art et handicap : deux fondations s’engagent !

12/04/2019

Le programme Nouveaux commanditaires de la Fondation de France propose à des acteurs de la société civile de passer commande d’une œuvre originale à un artiste contemporain sur une question de société. La Fondation La Famille, abritée par la Fondation de France, s’est associée pour la 1ère fois à ce programme pour soutenir un projet artistique au sein d’un établissement accueillant des adultes polyhandicapés.

La Maison d’accueil spécialisée les Romans, dans le Maine-et-Loire, est un lieu de vie et de soins accueillant des personnes adultes polyhandicapées, atteintes de déficience mentale et motrices profondes. Une œuvre signée de l’artiste Marion Verboom sera installée dans quelques mois dans le parc. Elle a été commandée par la direction et les membres du personnel de l’établissement. L’équipe des Romans a été accompagnée dans cette démarche par le programme Nouveaux commanditaires de la Fondation de France et par la Fondation La Famille, une fondation abritée à la Fondation de France.

Stimuler des personnes polyhandicapées par l’art

La Fondation La Famille a pour objet de venir en aide aux personnes en difficulté, en soutenant des projets dans tous les domaines de l'intérêt général, et notamment dans les champs du handicap, de la santé et de la recherche médicale. « La Fondation La Famille était déjà en lien avec la Maison Les Romans pour le financement de matériels de soin. Elle a souhaité accompagner l’équipe dans sa volonté de faire entrer l’art dans l’établissement et de rendre le lieu de vie des résidents plus convivial et plus stimulant. Elle s’est alors associée au programme Nouveaux commanditaires pour donner vie au projet » témoigne Régine Gallard, interlocutrice privilégiée de la Fondation La Famille au sein de la Fondation de France.

Grâce au programme Nouveaux commanditaires, des collectivités locales, institutions, ou associations passent commande d’une œuvre à un artiste. Un médiateur culturel, agréé par la Fondation de France, expert de l’art contemporain, est mandaté afin de les accompagner. Il suggère l’artiste le plus approprié et assure la coordination de toutes les étapes. « L’équipe de la Maison d’accueil avait déjà commandé une 1ère œuvre en 2017 à l’artiste Sammy Engramer. Pour le parc, j’ai pensé à Marion Verboom, dont je connaissais le travail autour des rapports de matières, parfois en trompe-l’œil. Elle a créé son œuvre en collaboration avec les commanditaires pour lui donner une valeur d’usage, dans le contexte spécifique de cet établissement accueillant des adultes polyhandicapés » explique le médiateur, Eric Foucault.

Marion Verboom a en effet rencontré l’équipe médico-éducative de la Maison les Romans à trois reprises pour concevoir et finaliser son projet artistique. « Lors du 1er rendez-vous, nous lui avons expliqué le fonctionnement et les contraintes de l’établissement. Mais surtout ce que sont les personnes polyhandicapées. Contrairement aux apparences, elles peuvent avoir accès à l’art. Elles ne communiquent pas de façon intellectualisée mais éprouvent bien entendu des émotions, au travers des sens et des sensations. Les couleurs et les matières jouent un rôle déterminant à cet égard.  Marion est revenue nous présenter son œuvre quelques mois plus tard, que nous avons validée, puis un 3ème rendez-vous a été organisé avec l’ergothérapeute pour, notamment, identifier les conditions de déplacement des résidents et les accessibilités potentielles », raconte Frédéric Poignant, directeur des Romans.

Marion Verboom s’est également imprégnée de la géographie du parc avant de réaliser l’étude qu’elle a présentée aux commanditaires. Elle a apporté des échantillons de matériau que chacun a pu manipuler afin de voir les capacités tactiles qui pourraient séduire les résidents. « Chaque élément a été minutieusement étudié avec le personnel qui a donné des conseils et avis quant à l’usage futur qu’ils en feront avec les résidents.  Marion consulte actuellement des artisans et des architectes pour préparer la réalisation et la mise en place de l’œuvre », précise Eric Foucault.

L’espace sensoriel imaginé par l’artiste Marion Verboom sera installé dans le parc où les résidents peuvent se détendre et faire de l’exercice dans la mesure de leurs capacités motrices. C’est une série de sculptures permettant de s’asseoir, de circuler en fauteuil et de se livrer à des exercices simples : passer son bras entre deux éléments, se baisser ou se hisser, se faufiler entre les formes, tout cela en sécurité grâce au sol en caoutchouc. Les différents matériaux utilisés (ardoise, verre, ciment, fonte d’aluminium), les détails de reliefs, les couleurs, sont autant de stimulations visuelles et tactiles.

De cette collaboration entre fondations, commanditaires et artistes est née une œuvre qui apportera un supplément d’âme à un lieu fortement médicalisé. Pour le bien-être et l’agrément des résidents, comme du personnel et des familles.

 

vignette-directeur-le-romans.jpg

Frédéric Poignant, directeur des Romans

« L’art doit rester accessible aux personnes polyhandicapées, non pour l’intellectualiser ou le conceptualiser, mais simplement pour le ressentir et s’en imprégner. Beaucoup de temps est consacré à satisfaire les besoins physiologiques et de sécurité des résidents. Mais il est tout aussi important de pouvoir répondre à leur besoin d’épanouissement. »