Des bocaux à l'institut de la vision.

Appel à projets

Allocations jeunes chercheurs en ophtalmologie et neuro-ophtalmologie

Date limite de dépôt de dossiers
15 mai 2019, 17h00 (AJC) et 15 mai 2019, 17h00 (Prix) — recherche@fdf.org

Contexte

La recherche en ophtalmologie et neuro-ophtalmologie bénéficie de peu de crédits, alors même que les maladies de l’œil constituent un problème de santé publique de plus en plus préoccupant. Aujourd’hui, une personne sur deux est ou sera touchée par une maladie de l’œil.

À l’initiative de Madame Berthe Fouassier, la Fondation de France a créé, il y a près de 30 ans, un programme de soutien à la recherche en ophtalmologie et neuro-ophtalmologie et propose des allocations aux jeunes chercheurs et médecins œuvrant dans ces disciplines.

Objectifs

  1. Soutenir la recherche en ophtalmologie
    Plus précisément sur la biologie cellulaire et moléculaire de l’œil, sa physiologie, sa pathologie ou la thérapeutique des maladies oculaires

  2. Soutenir la recherche en sciences de la vision
    Plus précisément le contrôle des mouvements oculaires, les phénomènes de perception visuelle et leur intégration et, de façon générale, tout mécanisme neurologique en relation avec les fonctions oculaires

Par ailleurs, en 2018, en raison d’un legs précisément affecté à la recherche sur la myopie évolutive, le comité sera particulièrement attentif, à qualité scientifique égale, aux projets traitant spécifiquement de cette pathologie.

Modalités de soutien

Des soutiens pour l’accueil ou la mobilité de jeunes chercheurs et cliniciens en ophtalmologie ou en neuro-ophtalmologie seront accordés sous forme de :

  • financements post-doctoraux jusqu’à deux ans ou renouvellement d’un an, le montant sollicité tiendra compte de la grille salariale de la structure d’accueil et du profil du candidat ;
  • financements de thèse de trois ans pouvant être prolongés d’un an (y compris pour une 4ème année de thèse), d’un montant de 39 000 € maximum par an ;
  • bourses de Master 2, d’un montant de 15 000 € pour un an ;
  • bourses de mobilité internationale, d’un montant forfaitaire de 2 700 € par mois et d’une durée maximale de 24 mois

Ces financements pourront concerner une année de disponibilité pour les candidats cliniciens afn de
leur permettre de mener un projet de recherche à temps plein.

Il ne sera considéré qu’une seule candidature par équipe/laboratoire.

Qui peut répondre ?

Les jeunes chercheurs et médecins en ophtalmologie et neuro-ophtalmologie.

Quels critères de sélection ?

  • Porter un projet de recherche fondamentale ou clinique;

  • Être un chercheur rattaché à un laboratoire ou un service clinique approprié français ou avoir un projet de mobilité dans une structure de référence à l’étranger.

Attention

Nous avons mis en place un nouvel outil de dépôt des demandes. Nous recommandons vivement aux candidats de créer leur profil très rapidement et d’anticiper au maximum la gestion des renseignements administratifs liés à leur structure.
Il leur sera alors possible d'accéder à tout moment au contenu du dossier de demande de subvention.

Nos experts

Le comité d’experts qui évaluera les projets est composé de spécialistes et/ou acteurs des problématiques liées aux neurosciences et à l’ophtalmologie, issus de toute la France.

Président

Marc Labetoulle
Professeur des universités, praticien hospitalier, Chef de service ophtalmologie au CHU Bicêtre, UMR 1184, CEA/UPS, Paris

 

Membres

Isabelle Audo
Professeur des universités, praticien hospitalier, chef d’équipe dans le département de génétique de l’Institut de la vision, Paris

Suliann Ben Hamed-Daghighi
Directrice de recherche, Centre de neurosciences cognitives, CNRS UMR 5229, Bron

Patrick Calvas
Professeur de génétique médicale, chef du service Génétique médicale, CHU de Toulouse

Alexandre Denoyer
Professeur des universités, praticien hospitalier, CHU Robert Debré de Reims et chercheur à l'Institut de la vision, Paris

Bertrand Gaymard
Maître de conférences universitaire, praticien Hospitalier en neurologie à la Fédération de neurophysiologie clinique, groupe hospitalier Salpêtrière, Paris.

Frédéric Matonti
Professeur des universités, praticien hospitalier en ophtalmologie, hôpital Nord de Marseille et Institut de neurosciences de la Timone, UMR 7289, Marseille

Maher Saleh
Professeur des universités, praticien hospitalier, responsable de l'unité des Maladies rétino-vitréennes au département d'ophtalmologie, CHU de Besançon

Gilles Thuret
Professeur des universités, praticien hospitalier et chirurgien en ophtalmologie, co-directeur du laboratoire Biologie, imagerie et ingénierie de la greffe de la cornée, CHU de Saint-Etienne