10 ans de la fondation Raja-Danièle Marcovici.

Fondations abritées

3 questions
à Danièle Kapel-Marcovici

 

Pourquoi avoir créé la Fondation RAJA-Danièle Marcovici ?
La création de la Fondation est liée à l’histoire du Groupe RAJA, fondé par ma mère dans le secteur très masculin de la distribution d’emballages au milieu des années 50. Aujourd’hui leader européen, l’entreprise a toujours été dirigée par une femme. Je suis moi-même engagée depuis longtemps en faveur des droits et de l’autonomisation des femmes. C’est donc naturellement qu’en 2006, j’ai créé avec le Groupe RAJA la Fondation pour participer à la construction d’une société plus juste envers les femmes.

Les collaborateurs du Groupe sont-ils également mobilisés autour de la Fondation ?
En tant que dirigeante de RAJA, j’ai bien sûr associé dans mon combat les collaboratrices et les collaborateurs du Groupe. En 2013, nous avons lancé le programme RAJApeople qui concrétise l’engagement des femmes et des hommes de l’entreprise aux côtés de la Fondation et témoigne de leur solidarité. En 2015, nous avons franchi une nouvelle étape avec le lancement du programme d’action « Femmes & Environnement » dans l’ensemble des filiales européennes du Groupe. Grâce à la mobilisation des 1600 collaborateurs RAJA, cette grande opération de produit partage a déjà permis de récolter près de 490 000€ au profit d’associations soutenues par la Fondation !  Nous souhaitons mobiliser de plus en plus de collaborateurs dans chaque entreprise du Groupe autour de nous actions en faveur des femmes.
 
Quelles sont vos perspectives pour demain ?
Même si la situation des femmes dans le monde évolue, rien n’est acquis. De nombreux droits restent à conquérir et malheureusement ceux obtenus sont régulièrement remis en cause, en Europe comme dans le reste du monde. Nous poursuivrons notre combat pour les droits des femmes tant que persisteront les inégalités et les