Pourquoi c’est important ?

S’il est admis que l’activité physique est bénéfique pour la santé, elle constitue également un facteur d’intégration sociale. Hélas, il existe d’importantes inégalités dans l’accès à la pratique sportive en fonction de l’âge, du genre ou du territoire d’origine : un tiers des communes rurales est privé d’équipements sportifs et les filles pratiquant un sport sont trois fois moins nombreuses que les garçons.

Des personnes âgées font du tai chi chuan dans un parc à Paris

Ce que nous faisons

La Fondation de France s’attache à réduire les inégalités face à la pratique sportive. Dans une logique de prévention et de promotion de la santé, elle encourage les actions permettant de développer la pratique sportive partout et par tous. Deux priorités guident son action :

  1. Favoriser la pratique sportive régulière d’adolescentes issues des territoires sensibles ou isolés. Il s’agit de permettre aux adolescentes de les aider à prendre conscience et soin de leur corps, mais aussi de développer leurs capacités à prendre leur place dans la cité, même si diverses contraintes, sexistes notamment, entravent parfois cette dynamique.
  2. Permettre, en zone rurale, une pratique physique et sportive régulière, en particulier aux femmes, adolescents, enfants dont les parents éprouvent des difficultés à se déplacer, mais également aux seniors, et de manière générale aux familles précaires.

Les fondations abritées qui agissent dans ce domaine