Pourquoi ?

Le vieillissement croissant de la population entraîne une progression des maladies neurodégénératives en France et dans le monde. Si la capacité à diagnostiquer ces maladies s’est considérablement améliorée ces dernières années, les avancées thérapeutiques peinent à voir le jour dans ce domaine (le cerveau reste l'organe le plus complexe du corps humain). Pour contribuer au développement de nouveaux traitements, la Fondation de France réaffirme son soutien à la recherche médicale sur la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative grave qui affecte 175 000 personnes de plus de 65 ans en France. Dans le monde, ce sont plus de 6,5 millions de personnes qui sont touchées. Deuxième maladie la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer, elle se caractérise par la perte progressive de certains neurones du cerveau, entraînant une baisse de la production de dopamine qui affecte le contrôle des mouvements. A ce jour, il n’existe aucun traitement curatif pour soigner cette pathologie, les traitements actuels de traitant que les symptômes.

La Fondation de France mène depuis 2001 un programme de soutien à la recherche sur cette maladie, pour comprendre son évolution et aider au développement de traitements efficaces. En 2015, elle soutient des projets de recherche fondamentale portant sur la biologie des systèmes neuronaux impliqués dans la maladie de Parkinson*. 

* Les études cliniques seront examinées à l’exclusion de celles à visée épidémiologique, diagnostique, ainsi que les essais thérapeutiques.