Pourquoi ?

Les progrès de la médecine, en particulier la prise en charge de plus en plus technique des maladies, ont un effet sans précédent sur l’amélioration de notre santé et de notre espérance de vie. Cependant, cette technicisation vient questionner et fragiliser la relation entre soignant et soigné, dont l’équilibre est fondamental dans l’acte de soins. L’hyper-médicalisation, associée manque de moyens et à la multiplication des recommandations et des protocoles, contribue à une déshumanisation des soins qui peut avoir des conséquences sur le processus thérapeutique des personnes malades.

La Fondation de France souhaite soutenir les soignants qui s’interrogent; de manière pluridisciplinaire sur l’accueil des patients, sur le sens de leur pratique, et qui veulent améliorer celle-ci et développer avec les patients une relation de confiance, en prenant en compte la particularité de chacun. Elle veut également soutenir les proches afin qu’ils soient accueillis le mieux possible et qu’ils puissent être intégrés dans l’acte de soins.