Pourquoi ?

L’impact de l’environnement sur la santé humaine est de plus en plus reconnu. La Fondation de France souhaite soutenir la recherche sur les conséquences de l’environnement sur l’homme. À cet effet, elle encourage les recherches sur l’impact des facteurs environnementaux sur les pathologies cancéreuses, les troubles de la reproduction et du développement (sans se limiter aux premiers mois de la vie), en soutenant des équipes de recherche et la formation de jeunes chercheurs.

 

Quels projets de recherche ?

En 2015, la Fondation de France apporte son soutien aux thématiques et approches suivantes :

  • études épidémiologiques ou en sciences sociales sur les facteurs de risques environnementaux, professionnels ou liés aux modes de vie ;

  • études portant sur l’impact de l’environnement économique, social et professionnel sur les risques ou leur prise en charge ;

  • études sur la perception des risques liés à l’environnement et des changements de comportements, ou études sur le traitement des questions de santé environnementale dans le débat public ;

  • études portant sur des actions de prévention en santé environnementale.

Les approches expérimentales conduites chez l’animal et les approches exclusivement cellulaires et moléculaires seront d’emblée exclues.

 

Les modalités de soutien

Les demandes de soutien pourront concerner :

  • des subventions pour des projets de recherche. Ces aides pourront être annuelles (éventuellement renouvelables) notamment pour des études de faisabilité, ou pluriannuelles (d’une durée maximale de trois ans) ;

  • des financements destinés à l’accueil de doctorants (y compris pour la 4e année de thèse) ou post-doctorants. Pour les modalités, la durée et le montant de ces aides : se reporter au dossier de candidature ad hoc ;

  • des aides pour l’organisation de réunions scientifiques dont le sujet s’inscrit dans le cadre des thématiques soutenues ;

  • les plateformes et grandes infrastructures de recherche en santé environnementale en population (cohortes, grandes bases de données, études cas témoins, biothèques…). Des projets nouveaux ou existants pourront être soutenus à partir du moment où la finalité et la méthodologie environnementales auront été clairement explicitées.