Comité d'experts Santé des jeunes

Voir le Comité d'experts

Contact Santé des jeunes

Alix Béranger
40 avenue Hoche
75008 Paris
santedesjeunes@fdf.org

Nos actions : Santé des jeunes

Découvrez les projets soutenus par la Fondation de France

Contact Allez les filles !

Fanny Wagner

40 avenue Hoche
75008 Paris

Allez les filles :allezlesfilles@fdf.org

Sport et santé en milieu rural : SportSante@fdf.org

 

Optimiser l'offre de soins en France pour les TCA

Le 11 avril 2013 à Paris, se déroulera une rencontre organisée par l’AFDAS-TCA avec le soutien de la Fondation de France. Elle aura pour thème « Optimiser l'offre de soins en France pour les TCA ».

 

Télécharger le programme :

Santé des jeunes

La reconnaissance de l'adolescence comme une phase caractérisée du développement de l'individu, au même titre que l'enfance, l'âge adulte ou la vieillesse, n'a que quelques dizaines d'années. La médecine, traditionnellement organisée autour des deux pôles pédiatrique et adulte, fait encore aujourd'hui une place trop modeste à cet âge dont un des traits majeurs est la propension à prendre des risques, à se mettre physiquement et moralement en danger.

 

 

 


Appels à projets

Soigner les conduites anorexiques et boulimiques Coordonner les parcours de soin Associer les familles

Soigner les conduites anorexiques et boulimiques - coordonner les parcours de soin et associer les familles

Les troubles des conduites alimentaires, en particulier l’anorexie mentale et la boulimie, sont des pathologies fréquentes. D’origine multifactorielle, elles touchent de nombreux jeunes, des jeunes filles en particulier. Entraînant des complications psychopathologiques et somatiques et, à long terme, de graves séquelles, ces maladies, dont le risque de chronicisation est grand, peuvent mettre en jeu le pronostic vital et entraver lourdement l’insertion socioprofessionnelle des jeunes qui en souffrent. Les services spécialisés dans le traitement de ces maladies ont des délais de prise en charge importants. Leur nombre insuffisant génère des inégalités et carences de soin très préjudiciables. Face à ces pathologies complexes qui génèrent une grande souffrance personnelle des patients, le désarroi des familles et l’inquiétude des professionnels, il est nécessaire d’agir vite et collectivement pour mieux prendre en charge les malades et leur entourage.

 

S’appuyant sur des services engagés dans cette voie, sur des réseaux de soin ou collectifs de santé existants ou en cours de constitution, la Fondation de France participe à ce combat depuis plusieurs années. De nombreuses équipes de soin et associations dédiées à ces pathologies ont déjà pu bénéficier de son soutien. En 2013, elle continue à apporter son appui aux services qui souhaitent mettre en œuvre des projets renforçant l’offre thérapeutique, la coordination et la continuité des soins, l’accompagnement des familles et leur implication dans le parcours thérapeutique de leur adolescent, ainsi qu’aux associations qui accompagnent et soutiennent ces familles.

 

Action soutenue par la Fondation JM.Bruneau

Date limite de réception des dossiers : 24 février 2014

Télécharger le budget :

 

 

 

 

 

Télécharger le rapport de suivi-avancement :

 

 

Télécharger le rapport final :

Aider l’entourage des consommateurs de produits psychoactifs

Aider l’entourage des consommateurs de produits psychoactifs

A la difficulté d’entrer dans la vie d’adulte et avec, pour certains, une réelle souffrance à quitter le monde sécurisant de l’enfance, les adolescents répondent par une quête de plaisir et de sensations nouvelles parfois vertigineuse. Les jeunes consommateurs de substances psychoactives mettent ainsi à mal leur capacité à s’autonomiser, à se projeter et à s’estimer eux-mêmes. Cette situation est d’autant plus délicate lorsque ces jeunes doivent assumer des responsabilités de parents.

 

L’entourage, les parents en particulier, se sent alors désorienté et démuni. Trop longtemps considérés par les professionnels comme gênants dans le cadre de la prise en charge, les parents sont aujourd’hui perçus comme de possibles alliés, incontournables dans l’accompagnement et le soin de leur adolescent. Un accompagnement spécifique est également nécessaire pour les jeunes dont les parents eux-mêmes présentent des consommations problématiques.

 

Depuis plusieurs années, la Fondation de France soutient les initiatives qui prennent en compte le désarroi des familles et la situation particulière de certains jeunes.

Action soutenue par la Fondation JM.Bruneau

Télécharger la lettre de candidature :

 

 

 

Date limite de réception des lettres de candidature : 14 mars 2014
Date limite de réception des dossiers de demande de subvention : 16 mai 2014

Télécharger le projet de budget :

 

 

 

 

Télécharger le rapport de suivi-avancement :

 

 

Télécharger le rapport final :

Réduire le risque suicidaire chez les jeunes en situation de grande vulnérabilité

Réduire le risque suicidaire chez les jeunes en situation de grande vulnérabilité

Si la mortalité des jeunes par suicide est en recul depuis dix ans, la France est néanmoins l’un des pays européens les plus touchés par ces morts prématurées. Après les accidents sur la voie publique, le suicide reste la deuxième cause de mortalité des jeunes de 15 à 25 ans et 16% des décès de cette classe d’âge lui sont imputables. Malgré un déploiement important d’initiatives de prévention et de repérage des jeunes en risque suicidaire, la France continue, dans ce domaine, à être montrée du doigt. Afin de prévenir plus efficacement le risque de passage à l’acte et de récidive auquel ils sont très exposés, la prise en charge, la continuité des soins et le suivi attentif de ces jeunes, qui le plus souvent n’expriment aucune demande, sont indispensables.

 

Depuis de nombreuses années, la Fondation de France aide les professionnels de la santé à mettre en œuvre les conditions d’une plus grande réactivité et d’une accroche thérapeutique plus efficace. L’objectif de cet appel à projets est d’améliorer l’accès aux soins pour les jeunes en situation de grande vulnérabilité et la capacité des professionnels à « prendre soin » d’eux, à agir au bon moment, à évaluer le trouble psycho-affectif sous-jacent à la tentative de suicide et à amorcer une relation thérapeutique.

Action soutenue par la Fondation JM.Bruneau

Date limite de réception des dossiers : 24 février 2014

 

Télécharger le budget :

 

 

 

 

Télécharger le rapport de suivi-avancement :

 

 

Télécharger le rapport final :

Icônes documentations
La Fondation de France en région

Dans votre région

>> Consulter
la version e-accessible

FONDATION DE FRANCE - 40, avenue Hoche, 75008 Paris - T. 01 44 21 31 00