La Fondation de France agit contre les solitudes

Oeuvrant en faveur des personnes vulnérables depuis plus de 40 ans, la Fondation de France publie son étude 2013 sur la solitude en France. Aujourd’hui, 12 % de la population est seule. Depuis 2010, la solitude a touché 1 million de personnes supplémentaires, portant à 5 millions le nombre de ceux qui n’ont pas ou peu de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage).

Face à ce constat, la Fondation de France réaffirme son engagement contre les Solitudes en soutenant des actions portées par des associations et des acteurs de terrain.

2010-2013 : les Français de plus en plus seuls

 

Pour faire reculer la solitude, la Fondation de France s’est engagée dans un grand projet de restauration du lien social. Dans ce cadre, elle soutient chaque année des milliers d’initiatives pour aider les personnes vulnérables, dans le domaine de l’emploi, de l’habitat, du handicap, de l’enfance, du grand âge, de la maladie psychique, etc.

>> Découvrez nos solutions pour lutter contre la solitude

 

2010-2013 : les Français de plus en plus seuls

En 2013, près d’un Français sur 3 (27 % contre 23 % en 2010), ne dispose que d’un seul réseau. Une situation qui peut basculer à tout moment : divorce, déménagement, décès, licenciement, maladie, handicap… et c’est toute leur vie sociale qui est en péril.

39 % des Français n’ont pas de lien soutenu avec leur famille, contre 33 % en 2010. Près de 4 Français sur 10 (37 %) n’ont pas ou peu de contact avec leurs voisins, contre 3 sur 10 en 2010. 1 Français sur 4 ne dispose pas d’un réseau amical actif, contre 21 % en 2010.

 

Age, pauvreté, chômage : les principaux facteurs de la solitude

L’âge : la solitude s’aggrave chez les plus jeunes et les plus âgés

Chez les moins de 40 ans la solitude a doublé en 3 ans (6 % sont désormais seuls). Pour la première fois, le phénomène touche les 18-29 ans, jusque-là préservés.

24 % des 75 ans et plus sont touchés par l’isolement, contre 16 % en 2010

La pauvreté, terreau pour la solitude

Une véritable césure se confirme entre les personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté et les autres : 17 % de personnes sont isolées parmi les foyers ayant moins de 1 000 € de revenus nets mensuels.

Le chômage : facteur déterminant chez les 30/60 ans

Entre 30 et 60 ans, le fait d’être ou non en emploi constitue la variable la plus explicative de l’isolement : 15 % des personnes en recherche d’emploi sont seules (19% chez les demandeurs d’emploi de plus d’un an).

L’effet du chômage est particulièrement déterminant lorsqu’il se cumule à un divorce ou une séparation (25% des personnes séparées en recherche d’emploi sont seules).

Un facteur nouveau : la solitude des classes moyennes

Depuis 2010, la solitude a progressé fortement au sein des classes moyennes (foyers disposant de 1 000 à 3 499 € de revenus nets mensuels).

 

La solitude se développe dans les grandes villes…

La solitude progresse dans les grandes agglomérations : 13 % des habitants des grandes métropoles sont seuls, contre 8 % en 2010.

Ce phénomène est accentué là où se concentrent les logements sociaux : 14 % des habitants du parc HLM sont en situation d’isolement relationnel contre 10 % en 2010.

 

…et les services de proximité n’apportent pas de réponse suffisante

Les résultats de l’étude témoignent d’une difficulté des individus à nouer des relations sociales de proximité, malgré la fréquentation des commerces, des équipements et des services proches de chez eux.

Sur les territoires les mieux dotés en équipements et services, près d’une personne sur deux considère qu’il n’y a pas de lieu autour de chez elle où elle peut facilement rencontrer des gens pour discuter.

 

Cette étude a été réalisée par l’institut d’études TMO Régions.

L’enquête, conduite selon la méthode des quotas, a été effectuée par téléphone auprès de 5 000 personnes âgés de 18 ans et plus, entre le 7 janvier et le 26 février 2013 par TMO Régions.

L’échantillon est représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus en termes de sexe, âge, CSP, taille de commune et région UDA.


S'identifier
Connectez-vous à l'espace donateur
Icônes documentations
La Fondation de France en région

Dans votre région

FONDATION DE FRANCE - 40, avenue Hoche, 75008 Paris - T. 01 44 21 31 00